Réduction des heures

Objectif zéro heure. Au vu de leur situation économique, les CFF souhaitent diminuer les soldes d'heures des travailleuses et travailleurs. Certains services prennent cet ordre au pied de la lettre et imposent à leurs employé.e.s d'amener tous les comptes à zéro coute que coute d'ici le 31 décembre.

Il est vrai que certains comptes d’heures peuvent être influencés par l’employeur, mais les employé.e.s  ont dans certains cas aussi leur mot à dire. Nous souhaitons ici donner quelques précisions à ce propos afin d’éviter que certaines mesures soient imposées de manière unilatérale.

Heures de piquet : l’employeur ne peut pas imposer de prendre plus de 25% des heures de piquet en argent. Au-delà de 25% il faut une convention entre employeur et employé.e (K133.1 Annexe A) 

Temps variable : l’employeur a le droit de faire baisser les heures du temps variable même si une marge de tolérance allant de 0 à 41 heures est admise dans la CCT. Dans un service lié à l’exploitation, un objectif strict à zéro n’est cependant pas réaliste

Heures supplémentaires (HS1 et HS2): la récupération des heures supplémentaires 1 et 2 doit toujours faire l’objet d’une entente entre l’employé.e et son supérieur (CCT ch. 69 al. 4)

CTS : l’utilisation des avoirs CTS doit faire l’objet soit d’un accord si c’est dans le mois en cours ou sinon d’une consultation de la travailleuse ou du travailleur (CCT Annexe 4 ch. 8)

UDAG : les primes de fidélité sont à la disposition des travailleurs jusqu’à leur échéance et ne peuvent pas être imposées unilatéralement par l’employeur.

 

Deviens, toi aussi membre du SEV maintenant et nous défendrons tes intérêts !

sev-online.ch/adherer

Commentaires

  • Rouiller Christian

    Rouiller Christian14/12/2020 16:01:36

    Je voudrai vous féliciter pour l'engagement que vous faite pour
    Tous les syndiqués des cff et pour notre défense .
    Bravos et merci ! Rouiller Christian.

Ecrire un commentaire